CLASSIC AND SPORT CARS

Accueil du site > 9. Les marques... > Rolls Royce et Bentley > Bentley S et Rolls Royce Silver Cloud

Bentley S et Rolls Royce Silver Cloud

Caractéristiques et Guide d’achat

jeudi 31 juillet 2008, par C&SC

La Rolls Silver Cloud et la Bentley S ont été pendant longtemps, et même après l’arrêt de leur production, les modèles de la voiture de luxe distinguée

Ces deux autos ont réellement fait entrer Rolls et Bentley dans l’ère moderne après les Silver Dawn de Rolls et Bentley R qui sentaient encore les voitures de l’avant-guerre.

C’était aussi la première fois que la parenté des deux marques devenait aussi visible et que les productions n’étaient seulement différenciées que par certains détails.

Rolls-Royce Silver Cloud et Bentley S ont été produites en trois versions de 1955 à 1966.




Rolls-Royce Silver Cloud
La Rolls Silver Cloud. Luxe, calme et volupté...


Rolls-Royce Silver Cloud et Bentley S sont identiques à la différence près des badges, de la calandre et de la mascotte.

La Rolls Silver Cloud a les RR entrelacés, la calandre style temple grec et la « Spirit of Ecstasy ».

La Bentley S a la calandre arrondie et un « B » ailé en badge et en mascotte.

Les Silver Cloud et Bentley S ont vécu une révolution de la construction automobile.
C’étaient les premières autos des deux marques qui étaient plus souvent produites et carrossées directement par Rolls et Bentley (nommées Berlines Acier Standard ou « Standard Steel Saloon ») que par des carrossiers indépendants.

Rolls-Royce Silver Cloud et Bentley S

Les deux modèles ont été construits en parallèle de 1955 à 1966 en trois versions.
La Silver Cloud était produite par Rolls-Royce Ltd.
La Bentley S était produite par Bentley Motors Limited (1931), division de Rolls Royce.


La Bentley S1. Identique à la calandre et à la mascotte près


Caractéristiques communes des deux modèles

- Site de production : Crewe, England
- Types de carrosseries : berline 4 portes, coupé et découvrable 2 portes.
- Moteurs : 6 cylindres en ligne de 4.9 l puis V8 6.2 L Rolls-Royce
- Transmission(s) : automatique à 4 rapports, manuelle en option
- Freinage hydraulique à disques de 28 cms, assisté par un servo Rolls Royce.
- Suspension indépendantes par ressort à boudin à l’avant et ressorts semi-elliptiques à l’arrière.

Rolls Silver Cloud 7804 exemplaires, tous modèles confondus

Bentley S 7475 exemplaires, tous modèles confondus

Chez Rolls, la Silver Cloud remplaçait la Silver Dawn, chez Bentley, la Bentley S remplaçait la Bentley R.

Les voitures de cette nouvelle génération étaient plus grandes (30 cm), plus larges (14 cm) et plus lourdes que les précédentes. C’était au total une voiture assez massive de 5,38 mètres de long, 1,90 m de large et près de 2 tonnes mais qui ne manquait indéniablement pas de style ni de classe.

Le châssis était très rigide avec des poutres à section carrée et c’était encore une construction séparée châssis et carrosserie (acier et aluminium).
La construction monocoque ne viendra que plus tard avec la Silver Shadow / Bentley T.

I - Silver Cloud I et Bentley S1

La Silver Cloud I et la Bentley S1, nommées ainsi après la sortie des autres déclinaisons du modèle ont été produites de 1955 à 1959.
Dans les deux cas, les équipements et aménagements étaient aussi luxueux et strictement identiques.
La différence la plus visible était la calandre. Rolls faisait payer cette différence 130 livres sterling.
De l’intérieur, la seule différence se situait dans les cadrans avec "RR" d’un côté et "B" de l’autre.



Une banquette à l’avant sur les deux premières séries



Le moteur était le traditionnel moteur Rolls-Royce six cylindres en ligne qu’avait connu F.H Royce, poussé à 4,9 litres (4887 cc/298 in³) et c’était la dernière fois que ce moteur était utilisé avant un passage au huit cylindres de 6,2 litres. L’alésage était de 95,25 mm et la course de 114,3 mm. La carburation était assurée par deux carbus SU HD6. La transmission était automatique à 4 vitesses + marche arrière. La transmission manuelle était une option.
La direction assistée a été proposée en option à partir de 1956.

Aux curieux qui voulaient connaître la vitesse de pointe de cette respectable berline, on répondait que les performances étaient « suffisantes ». En effet, la vitesse maximale était de 165 Km/h avec un 0 à 100 en 14 secondes (0 à 60 miles per hour = 13,5 secondes)

La Cloud et la Bentley S étaient proposées en deux châssis, version courte (123 pouces, empattement de 3,124 m) ou version longue, à partir de 1957 (127 pouces, empattement de 3,226 m). Longueur : 5,38 m (212 in ) Largeur : 1,90 m (74.75 in) Hauteur : 1,62 m (64 in) Poids : 1,95 tonnes

Production

-  Rolls Silver Cloud : 2238
-  Rolls Silver Cloud empattement long : 85
-  Rolls Silver Cloud de carrossiers (convertibles, corbillards, etc) : 121
-  Production totale : 2444

-  Bentley S1 : 3072 exemplaires, dont 145 carrossées par des carrossiers indépendants
-  Bentley S1, version longue : 35 exemplaires, dont 12 de carrossiers indépendants
-  Bentley Continental : 431 exemplaires
-  Production totale : 3538 exemplaires.

II - Silver Cloud II et Bentley S2

Construite de 1959 à 1962, la deuxième version de la Silver Cloud et de la Bentley S est quasiment indiscernable de la première version sur le plan esthétique, mais elle a vu une modification essentielle au niveau du moteur puisque le six cylindres en ligne de 4,9 litres a été remplacé par un V8 en aluminium incliné à 90° de 6,2 litres (6230 cc ou 380 ci).
Les performances en étaient légèrement améliorées avec une vitesse de pointe frôlant les 185 Km/h, mais surtout avec plus de couple et d’accélération. Grâce à son nouveau moteur, on améliorait encore le confort et la souplesse de conduite. La direction assistée devenait de série.



A l’extérieur rien ne différencie les deux premières générations de Cloud ou de Bentley S


Aux Etats-Unis, une publicité devenue mythique énonçait que « à 100 Km/h, dans cette nouvelle Rolls-Royce, le bruit le plus fort vient de la montre électrique ».

Il restait un nombre appréciable de carrosseries faites par H. J. Mulliner & Co., Park Ward, Hooper et James Young.
Comme leur première version, La Silver Cloud II et la Bentley S2 étaient proposées en deux châssis, version courte (123 pouces, empattement de 3,124 m) ou version longue (127 pouces, empattement de 3,226 m).


Silver Cloud Int AR
Un intérieur toujours aussi luxueux et aussi spacieux


Production de la série 2

-  Rolls Silver Cloud II : 2417
-  Rolls Silver Cloud II empattement long : 258
-  Rolls Silver Cloud II de carrossiers (convertibles, corbillards, etc) : 107
-  Production totale : 2782

-  S2 : 1863 (15 découvrables carrossées par H. J. Mulliner & Co.)
-  S2 : version longue : 57 (5 carrosseries James Young et une Wendler)
-  S2 : Continental : 388
-  Production totale : 2308

III - Silver Cloud III et Bentley S3

Bentley S3 et Rolls-Royce Silver Cloud III Production 1962–1965 moteur 6.2 L Rolls-Royce V8 Empattement court 3124.2 mm (123 in) ; empattement long 3225.8 mm (127 in)

Cette troisième version était encore très semblable à la précédente, avec cependant un changement notable de l’aspect extérieur. L’avant se modifiait pour adopter une ligne de capot plus basse avec quatre phares, qu’on retrouva sur la Silver Shadow et la Bentley T en 1965.


Silver Cloud III
Les doubles optiques avant caractérisent la troisième génération de Rolls Silver Cloud et de Bentley S



C’était d’ailleurs une volonté exprimée de la direction de Rolls de mettre en œuvre ces quatre phares pour habituer la clientèle potentielle à ce que serait la future Silver Shadow, une voiture qui était dans les cartons depuis les années 50.


Bentley S3 int
A l’avant, l’intérieur a aussi été modifié : planche de bord et sièges séparés



Intérieurement, la modification portait sur les sièges avant séparés au lieu de la banquette des deux premières versions et sur un espace un peu plus vaste à l’arrière.
La motorisation reprenait le V8 de 6,2 litres inauguré avec la Silver Cloud II et la Bentley S2, mais les carburateurs SU étaient plus gros, les HD6 devenant HD8. Enfin la direction assistée avait aussi été améliorée. Une diminution du poids de plus de 100 Kg permettait une légère augmentation des performances.

La Chinese Eyes était une variante produite à une centaine d’exemplaires, particulièrement appréciée par les stars (Peter Sellers en avait une décapotable) qui devait son appellation au traitement de ses phares. C’est une variante particulière mais pas particulièrement appréciée dans les milieux des voitures anciennes..



Une "Chinese Eyes", un aspect particulier de la troisième génération qui a séduit les Stars


Production de la série 3

-  Rolls Sliver Cloud III : 2,044
-  Rolls Silver Cloud III version longue : 206
-  Rolls Silver Cloud III de carrossiers (convertibles, corbillards, etc) : 328
-  Total 2578

-  Bentley S3 : 1286 (1 découvrable par H. J. Mulliner & Co.)
-  Bentley S3 version longue : 32 (7 carrossées par James Young)
-  Bentley S3 Continental : 311 (291 par H.J. Mulliner et 20 par James Young)
-  Total : 1629

Prix de vente du modèle de base : £5078 taxes comprises alors qu’une Jaguar MkVII, très comparable en prestations, valait £1771 dans sa version la plus chère.

Silver Cloud Profil
Un profil massif, mais indéniablement aristocratique





Pour nous joindre

Cliquez pour aller vers le plan

17 rue des Rochettes
ZI des rochettes
91150 Morigny Champigny

- Tél : 01-60-80-33-59
- Fax : 01-60-80-33-58

info@classic-sport-cars.net

Pour demander un renseignement technique, contacter l’atelier : cv@classic-sport-cars.net
- Claude : 06-33-04-80-47

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette