CLASSIC AND SPORT CARS

Accueil du site > 9. Les marques... > Ferrari > L’histoire Ferrari

L’histoire Ferrari

samedi 3 mars 2007, par C&SC

Un cheval de courses

Le logo :

Le « Cavallino rampante » (cheval cabré), emblème de Ferrari, était d’abord celui de Francesco Baracca, un pilote de la chasse italienne tué au combat lors de la première guerre mondiale. C’est en 1923 qu’apparaît cet écusson avec un cheval noir sur le fond jaune de Modène, ville de naissance d’Enzo Ferrari, accompagné des lettres SF pour Scuderia Ferrari, d’abord sur les Alfa-Romeo pour qui court Enzo Ferrari de 1929 à 1938. Naturellement le Cavallino va se retrouver sur les premières Ferrari en 1947, cette fois dans un rectangle.

Histoire de la marque

Enzo Ferrari, fils d’un ferronnier de Modène, est né en 1898 (voir sa biographie) et dès l’âge de 20 ans, il devient pilote essayeur, puis entre deux ans plus tard chez Alfa Romeo. En 1929, il abandonne la piste à titre personnel pour créer son écurie, la Scuderia Ferrari qui prépare et fait courir des Alfa.

Alfa Romeo hésite sur sa participation à la compétition automobile. Enzo récupère leur matériel de course en 1933, puis c’est Alfa qui rachète des parts de la Scuderia en 38. En 1942, Enzo Ferrari fonde l’Auto Avio Costruzioni à Modène pour la construction de machines et de moteurs d’avion, puis fait construire l’usine de Maranello en 1946, pour l’Auto Costruzione Ferrari.

Le premier moteur Ferrari voit le jour en 1947 sous la férule de Colombo et Lampredi, c’est un V12 qui équipe la première voiture Ferrari : la 125S. La première Ferrari de route, la 166, date de 1948.

La course a toujours été la passion et l’obsession d’Enzo Ferrari. Dès le début des années 50, la Scuderia fait passer au second plan toutes les autres firmes automobiles italiennes.

En 1956, un drame, la mort à 24 ans de Dino, le fils d’Enzo va donner un nom à ces moteurs, sur lesquels il travaillait et aux autos qu’ils vont équiper.

La Dino Ferrari

Les inter-relations avec les autres marques italiennes restèrent étroites. Les accords étaient fréquents et aboutirent, au milieu des années 60, à une collaboration 50/50 avec la FIAT pour la production de moteurs V6. La marque « Dino » apparaît en 1965 autour d’un moteur V6 à bloc alu à double arbre à cames en tête. La cylindrée est de deux litres (1986 cm3), puis de deux litres quatre cents et la carburation assurée par tois Weber double corps. Ce superbe moteur équipera les Dino Ferrari, les coupés et cabriolets FIAT Dino et la Stratos de Lancia.

C’est au salon de Paris en 1965, que sort un proto de berlinette avec moteur central arrière, sur le stand Pininfarina. Puis c’est la Dino GT à Turin l’année suivante, puis enfin la Dino Ferrari.

Enzo Ferrari, le “Commendatore” disparaît en 1988, à 90 ans.

Appellations des modèles Ferrari

Pendant trente ans, jusqu’en 1977 environ, Ferrari a utilisé une dénomination originale pour ses modèles. Le nombre représentait la capacité unitaire d’un cylindre. On prenait la cylindrée totale qu’on divisait par le nombre de cylindres ; Exemple : la 250GT avait un V12 de 3 litres (3000 / 12 = 250).

Pour les monoplaces l’appellation mélangeait la cylindrée et le nombre de cylindres, ce qui fut utilisé aussi pour les voitures de route jusque dans les années 90. La 348, par exemple avait un moteur de 3,4 litres et 8 cylindres. On est ensuite repassé à la cylindrée unitaire, voire à la cylindrée totale, comme pour la 550 qui a un moteur de 5,5 litres.

On pouvait encore compliquer les choses pour la plus récente F355, dont la cylindrée est de 3,5 litres avec 5 soupapes par cylindre...

Des lettres pouvaient suivre le nombre : GT pour Grand Turismo, MM pour Mille Miglia, LM pour Le mans etc…

Et puis il y a des noms : Dino, Enzo, Testa Rossa, Spyder (ou Spider), Mondial, Daytona etc…

Ferrari et la course

Ferrari est la seule écurie à avoir participé à toutes les éditions du championnat du monde de Formule 1 depuis sa création en 1950. Ferrari c’est plus de 190 victoires sur plus de 650 Grands Prix, 16 titres constructeurs et 14 titres pilotes.

Ferrari ce n’est pas que la F1 mais aussi l’endurance avec neuf victoires au Mans, les Mille Miglia, la Targa Florio, Daytona etc… tout sauf Indianapolis.

Pour nous joindre

Cliquez pour aller vers le plan

15 rue des Rochettes
ZI des rochettes
91150 Morigny Champigny

- Tél : 01-60-80-33-59
- Fax : 01-60-80-33-58

info@classic-sport-cars.net

Pour demander un renseignement technique, contacter l’atelier : cv@classic-sport-cars.net
- Claude : 06-33-04-80-47

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette