CLASSIC AND SPORT CARS

Accueil du site > 9. Les marques... > Aston Martin > Historique Aston Martin

Historique Aston Martin

samedi 10 mars 2007, par C&SC

Une marque orientée vers la course dès son origine, Aston Martin est surtout marquée, pour le grand public, par l’image de James Bond.

Et depuis le début, les voitures continuent à être pratiquement construites à la main et chères.


Aston Martin Lagonda

Le nom Aston Martin et la fondation

La compagnie avait été fondée par Lionel Martin et Robert Bamford en 1913 pour faire suite à la Bamford & Martin qui vendait des autos Singer à Londres. La première voiture était destinée à concurrencer Bugatti, elle atteignait déjà la vitesse de 115 km/h. Lionel Martin remporta la course de côte d’Aston et choisit de nommer Aston Martin les autos qu’ils allaient fabriquer à leur propre compte, mais la marque continuait à s’appeler Bamford & Martin. La première Aston Martin était faite du montage d’un moteur 4 cylindres Coventry-Simplex sur un châssis d’Isotta-Fraschini 1908. La première voiture sortit en mars 1915 à Kensington, mais la production fut rapidement arrêtée par la guerre. Les deux fondateurs rejoignirent les forces armées et l’outillage fut vendu à la firme aéronautique Sopwith.

L’entre-deux guerres

La société fut refondée à Abingdon road, Kensington et une nouvelle voiture fut conçue sous le nom d’Aston Martin. Bamford abandonna l’affaire en 1920 et c’est le Comte Louis Zborowski qui injecta les fonds nécessaires au fonctionnement. Une voiture Bamford & Martin participa au Grand-Prix de France en 1922. Les voitures établirent des records de vitesse sur la piste de Brooklands (16 heures et demi à 125 km/h de moyenne).

La compagnie fit faillite en 1924, fut reprise par Lady Charnwood et son fils John Benson, fit de nouveau faillite en 25 et ferma en 26 avec le départ de Lionel Martin. La même année, un groupe de riches investisseurs prit le contrôle de la société, la renomma officiellement Aston Martin et la déménagea à Feltham sur le site de l’ancienne usine Citroën.

En 1929 les voitures de la marque gagnèrent un certain nombre de courses. En 1932, des problèmes financiers réapparurent, nécessitèrent l’apport de nouveaux investisseurs dont Sir Arthur Sutherland. En 1936, la compagnie décida de se concentrer sur les voitures de route. La production s’était toujours faite à petite échelle. Quand la 2ème guerre mondiale éclata ce ne sont que 700 voitures qui avaient été produites.

Pendant la guerre la société produisit des pièces d’avions.

L’ère David Brown

En 1947, suite à une annonce lue dans le Times, la David Brown Limited (Sir David Brown en 1968) qui construisait essentiellement des tracteurs agricoles, acheta Aston Martin.
David Brown acheta aussi Lagonda la même année. Les deux compagnies partageaient des équipements et des ateliers. En 1955, David Brown racheta la compagnie de carrosserie Tickford et ses locaux à Newport Pagnell et y regroupa toutes les productions, ce fut le début des voitures portant les initiales « DB », pour David Brown.
La DB2 a inauguré la série, suivie par la DB3 de course en 1957 et la DB4 de 3.7 litres avec son style italien. En 1959 sortent les DBR, les voitures de course qui feront la renommée de la marque. Ces voitures ont gagné trois fois de suite les 1000 km de Nurburgring et de très nombreuses courses internationales. Toutes les voitures établirent une réputation sportive à la société, mais ce fut la DB4 qui fut la clé de voûte de cette réputation et surtout la DB5, sortie en 1963 rendue fameuse par le cinéma et James Bond. Le style « GT » continua avec la DB6 (1965 – 1970), puis la DBS et la DBS V8 (1967 – 1972) qui vit la fin de l’ère David Brown.

Les changements de propriétaires

Les voitures étaient très appréciées et chères, mais la compagnie était souvent dans une situation financière instable. De 1972 à 1980, elle passa successivement entre les mains d’un consortium de Birmingham, dans celles des hommes d’affaires américains Peter Sprague et George Minden (qui modernisèrent la gamme avec la production de la Vantage V8 en 77 et la Volante en 78). En 1980, Aston Martin envisageait de reprendre MG pour en faire une sous-marque produisant de petits modèles sportifs moins chers, en particulier une MGB modernisée annoncée pour 1981. Les américains vendirent Aston à CH Industrial qui la revendit en 1983 à Automotive Investments qui la revendit à Peter Livanos et Victor Gauntlett. En 1987, c’est Ford qui reprit 75% des actions avant de racheter la société en entier. En 1988, après avoir produit près de 5.000 voitures en 20 ans, la société abandonna le vieux V8 pour la nouvelle gamme Vantage et le DB7.

L’ère Ford

Depuis 1994, Aston Martin faisait partie du Premier Automotive Group, une division de la Ford Motor Company qui comprenait aussi Jaguar. En 2006 des rumeurs de rachat (LVMH ?) ont circulé.

En 1993, Ford acheta les actions de Victor Gauntlett et prit le contrôle intégral de la société. Une modernisation intervint avec l’ouverture de la nouvelle usine de Banbury Road à Bloxham. Mille neuf cent quatre-vingt-quinze vit une production record de 700 autos, en 1998 la 2000ème DB7 était construite et en 2002 la 6000ème, dépassant ainsi la production de tous les autres modèles Aston Martin réunis. La gamme DB7 a été boostée par les modèles V12 Vantage en 99, puis le V12 Vanquish en 2001.

En 2003 c’est la DB9 qui remplaçait la vaillante DB7, vieille de 10 ans…

Au début 2007, la firme, qui a été mise en vente par Ford, n’a pas encore trouvé repreneur. On parlait de LVMH… qui a démenti.

13 mars 2007 : Aston Martin restera anglais.

La firme a été reprise par un consortium anglais comprenant David Richards (ancien champion du monde des rallies avec Ari Vatanen), John Sinders, Investment Dar et Adeem Investment. Ford garde une participation de € 58,5 millions.

Les modèles Aston Martin

Les dénominations sont assez simples. En général les modèles suralimentés portent le nom de Vantage et les décapotables celui de Volante.

Avant-guerre * 1921-1925 Aston Martin Standard Sports

* 1927-1932 Aston Martin First Series

* 1929-1932 Aston Martin International

* 1932-1932 Aston Martin International Le Mans

* 1932-1934 Aston Martin Le Mans

* 1933-1934 Aston Martin 12/50 Standard

* 1934-1936 Aston Martin Mk II

* 1934-1936 Aston Martin Ulster

* 1936-1938 Aston Martin 2 litre Speed

* 1937-1939 Aston Martin 15/98

* 1939-1939 Aston Martin 2 litre C-Type

GT après-guerre

* 1948–1950 Aston Martin 2-Litre Sports (DB1)

* 1950–1953 Aston Martin DB2

* 1953–1957 Aston Martin DB2/4

* 1957–1959 Aston Martin DB Mark III

* 1958–1963 Aston Martin DB4

o 1961–1963 Aston Martin DB4 GT Zagato

* 1963–1965 Aston Martin DB5

* 1965–1969 Aston Martin DB6

* 1967–1972 Aston Martin DBS

* 1969–1989 Aston Martin V8

* 1993–2003 Aston Martin DB7

* 2002–2004 Aston Martin DB AR1

* 2004– Aston Martin DB9

* 2005– Aston Martin V8 Vantage

Supercars après-guerre

* 1977–1989 Aston Martin V8 Vantage

* 1986–1990 Aston Martin V8 Zagato

* 1989–2000 Aston Martin Virage

o 1989–1996 Aston Martin Virage/Virage Volante

o 1993–2000 Aston Martin Vantage

o 1996–2000 Aston Martin V8 Coupe/V8 Volante

* 2001– Aston Martin V12 Vanquish

o 2004– Aston Martin V12 Vanquish S

* 2007– Aston Martin DBS

Autres

* 1961–1964 Lagonda Rapide

* 1976–1989 Aston Martin Lagonda

* 1980 Aston Martin Bulldog (concept)

* 1993 Lagonda Vignale (concept)

* 2008– Aston Martin Rapide

Modèles actuels

* V8 Vantage & V8 Vantage Roadster

* DB9 & DB9 Volante (with optional Sport Pack)

* Vanquish S

Modèles futurs

* Rapide – extension de la gamme 2007, une GT 4 places

* Aston Martin DBS – Limited edition, une série limitée (300 unités) basée sur les DBR9/DBRS9 de course vue dans le film Casino Royale

Les voitures de course

* Aston Martin DB3 (1950-1953)

* Aston Martin DB3S (1953-1956)

* Aston Martin DBR1 (1956-1959)

* Aston Martin DBR2 (1957-1958)

* Aston Martin DBR3 (1958)

* Aston Martin DBR4 (1959)

* Aston Martin DBR5 (1960)

* Aston Martin DP212 (1962)

* Aston Martin DP214 (1963)

* Aston Martin DP215 (1963)

* Aston Martin RHAM/1 (1976-1979)

* Aston Martin AMR1 (1989)

* Aston Martin AMR2 (never raced)

* Aston Martin DBR9 (2005-)

* Aston Martin DBRS9 (2005-)

* Aston Martin V8 Vantage Nürburgring (2006-)

* Aston Martin V8 Vantage Rally GT (2006-)

Les moteurs Aston Martin en course

* Lola T70-Aston Martin (1967)

* Nimrod C2-Aston Martin (1981-1984)

* Nimrod C3-Aston Martin (never raced)

* EMKA C83-Aston Martin (1983)

* EMKA C84-Aston Martin (1984-1985)

* Cheetah G604-Aston Martin

Pour nous joindre

Cliquez pour aller vers le plan

15 rue des Rochettes
ZI des rochettes
91150 Morigny Champigny

- Tél : 01-60-80-33-59
- Fax : 01-60-80-33-58

info@classic-sport-cars.net

Pour demander un renseignement technique, contacter l’atelier : cv@classic-sport-cars.net
- Claude : 06-33-04-80-47

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette