CLASSIC AND SPORT CARS

Accueil du site > 9. Les marques... > Fiat > Historique de FIAT

Historique de FIAT

mardi 10 juillet 2007, par C&SC

La F.I.A.T. a représenté la quasi totalité de l’automobile italienne il y a encore peu de temps.

FIAT ce n’est pas que la 500, c’est une histoire qui a commencé il y a plus d’un siècle et une entreprise qui a contribué grandement à la démocratisation de l’automobile.


La fondation

La “Società Anonima Fabbrica Italiana Automobili di Torino" (SAFIAT) est constituée le 11 Juillet 1899, à Turin, en Italie. Parmi les nombreux actionnaires, on note Vincenzo Lancia et Giovanni Agnelli. Le capital de départ est de 800 000 lires.
Le premier président du conseil d’administration est Ludovico Scarfiotti. Giovanni Agnelli prend la direction de la société dès 1902 grâce à son dynamisme.

Dès le début, Agnelli a voulu monter une grande entreprise d’envergure nationale, en partie par nationalisme vis-à-vis des voisins Français et Allemands. L’orientation choisie était la construction de masse, d’autos bon marché et accessibles au plus grand nombre. L’auto populaire plus que l’auto de luxe.

Le plus rapide était de reprendre des modèles existants plutôt que de se lancer dans l’étude de nouveaux modèles. C’est le cas pour un modèle conçu, et déjà commercialisé à quelques exemplaires, par Ceirano et Faccioli, actionnaires de la société. La FIAT rachète les brevets de cette auto qui va être la FIAT 3 ½ HP (3 chevaux et demi) et immédiatement rentable.

L’essor

La première usine FIAT ouvre en 1900 sur le Corso Dante où 150 ouvriers produisent 24 autos sur un peu plus de 10.000 m2 dès la première année.
Sur le plan sportif, FIAT sort sa 24 HP Corsa deux ans plus tard et toutes ses voitures engagées sont à l’arrivée du Tour d’Italie. Vincenzo Lancia, puis Giovanni Agnelli remportent des courses avec cette voiture ou avec la 8 HP.

Six ans après l’ouverture du premier site de production, le nombre d’ouvriers de la FIAT a été multiplié par 10 et la production par 47. L’entreprise commence à en racheter d’autres et les succès en course se multiplient avec des autos de plus en plus puissantes.
FIAT se développe aussi à l’international et exporte jusqu’à 2/3 de sa production, y compris aux USA avec la création de la Fiat Automobile Corporation en 1908.

En dehors des voitures particulières, FIAT produit des véhicules de transport en commun avec de gros marchés comme ceux de Paris, Londres ou New-York ou des moteurs pour les avions, la marine, les trams…

En 1916, l’usine révolutionnaire et emblématique de FIAT commence sa construction à Turin.
Le lingotto est un immeuble oblong, en forme de lingot, de 500 mètres de long et haut de 5 étages qui est destiné à concentrer toute la production automobile de FIAT. Cet immeuble était remarquable et futuriste dans plusieurs domaines :
- architecturalement d’abord, avec sa taille qui en faisait la plus grande usine d’Europe ;
- sur le plan de l’organisation du travail ensuite puisque les matières premières et composants des voitures arrivaient au rez-de-chaussée, les voitures étaient construites en montant dans les étages par le biais de monte-charges et terminaient sur le toit en forme de piste d’essai.
Une vraie piste ovale avec des virages relevés.

À ce moment de son histoire, la firme turinoise est déjà le moteur de l’industrie italienne et sa production commence à se diversifier très largement (chemins de fer, aciéries, électricité, transports publics...), au point que durant la Première Guerre mondiale elle produit camions et blindés, avions et moteurs, mais aussi armes et munitions, et même uniformes, bottes et sacs pour les soldats.
Fiat met son industrie entière au service de l’effort de guerre et sort grandie de ce conflit : la société comptait 4 000 employés en 1914, elle en compte 40.000 en 1918.

Sur terre, sur mer et dans les airs
Dans les années 1930, Fiat est devenu un empire industriel d’envergure internationale. Le groupe possède des usines sur trois continents (Europe, Amérique Latine et même Asie). C’est aussi à cette époque qu’il crée la marque Simca en France, Fiat-NSU devenu Fiat Neckar en Allemagne et plus tard SEAT en Espagne. Cependant la politique d’autarcie de Mussolini force la société à revoir ses plans de développement à l’international et à se concentrer sur le marché domestique et les industries lourdes. Les secteurs aéronautique et ferroviaire, ainsi que les travaux publics, connaissent alors une forte croissance. Le slogan de Fiat est alors : Sur terre, sur mer et dans les airs . Toutefois, la croissance perdure et à la veille de la Seconde Guerre mondiale les effectifs du groupe se montent à 55.000 employés.
En 1937 commence la construction de l’usine de Mirafiori, qui introduit les principes d’organisation industrielle les plus avancés de son temps et confirme l’orientation de la compagnie vers la production de masse. Sa construction s’achèvera en 1939, et le nouveau complexe industriel sera inauguré en présence de Mussolini.

Pendant la guerre, Fiat sut nouer et conserver des contacts autant avec les nazis et les fascistes, qu’avec les alliés et la Résistance.

En 1945, le sénateur Giovanni Agnelli meurt et, son fils Eduardo étant décédé dans un accident d’avion 10 ans auparavant, c’est Vittorio Valletta qui assume la présidence de Fiat.

L’après-guerre et la renaissance

Avec la fin de la guerre, l’Europe a bénéficié de la transfusion d’argent prévue par le plan Marshall afin de relancer l’économie du vieux continent. L’Italie vaincue a bénéficié, comme tous les pays d’Europe de ce Programme de Rétablissement Européen (European Recovery Program ou ERP) proposé en 1947 par le Secrétaire d’Etat George Marshall et signé par le Président Truman.
Dès 1950, les effets bénéfiques se font sentir pour FIAT avec un niveau de production équivalent à celui d’avant-guerre et de bonnes perspectives de croissance.

L’essor va continuer et l’année 1958 voit un véritable boom économique, un « miracle italien », dans lequel l’industrie mécanique a un rôle moteur essentiel. L’automobile est à la pointe de ce mouvement et en est le symbole. FIAT qui représente la presque totalité de la production italienne doit doubler ses capacités industrielles à Mirafiori alors que commence la fabrication de la FIAT 500. Au plus fort de sa splendeur, FIAT avait plus de 230.000 employés.

La collaboration internationale

Par le biais de licences de production ou d’accords de transfert technologique, FIAT va contribuer à l’évolution et au développement de l’industrie automobile en Europe, en Espagne avec SEAT, mais surtout dans le “bloc de l’Est” par exemple avec VAZ (Lada) en Union soviétique, FSO en Pologne ou Zastava en Yougoslavie.

Le déclin avant la seconde renaissance

Entre 1980 et 2004, FIAT « gagne » une mauvaise réputation de manque de fiabilité malgré un maintien apparent des ventes porté par de petits modèles populaires (Panda, Uno…). Dans les années 80, FIAT détenait 80% du marché italien. En une dizaine d’années, le capital de sympathie accumulé avec la 500 s’effrite et FIAT perd près de la moitié de sa clientèle.

Gianni Agnelli, petit-fils du fondateur, doit passer un accord financier avec General Motors en 2000 pour éviter un rachat et ce sont en fait les banques qui vont sortir FIAT du marasme en prenant des participations massives en contrepartie d’une minorité de blocage dans Ferrari (34%).

Après 2003 et le décès de Gianni Agnelli, 2005 voit une seconde renaissance avec l’accession à la direction du groupe FIAT de Luca Cordero de Montezemolo, le président de Ferrari. Les restructurations sévères imposées par la nouvelle équipe amènent au retour à l’équilibre et aux bénéfices alors qu’à l’autre extrémité de l’échiquier automobile, Ferrari connaît une formidable aventure victorieuse en Formule 1 grâce à Michael Schumacher et Jean Todt.

Et l’histoire de FIAT continue...

Pour nous joindre

Cliquez pour aller vers le plan

15 rue des Rochettes
ZI des rochettes
91150 Morigny Champigny

- Tél : 01-60-80-33-59
- Fax : 01-60-80-33-58

info@classic-sport-cars.net

Pour demander un renseignement technique, contacter l’atelier : cv@classic-sport-cars.net
- Claude : 06-33-04-80-47

Répondre à cet article

1 Message

  • Historique de FIAT

    11 avril 2014 20:56, par Hermiones
    J’ai été à deux doigts de rater mon bus car je souhaitais parcourir votre post ! Une lecture captivante, en définitive.

    forum construction maison bouches du rhone

    Si votre devis constructeur tunisie très catalogue construction maison ?projet construction maison bouches du rhone sujet constructeur maison bouches du rhone Nouvelleson votre maison bouches du rhone construction plupart maison ancienne bouches du rhone.Quelle est son devis constructeur habitation nouveaux maison bouches du rhone saint simon ...maison hanté bouches du rhone depuis maison hote bouches du rhone .

    Répondre à ce message


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette