CLASSIC AND SPORT CARS

Accueil du site > 9. Les marques... > Morgan > L’histoire de Morgan

L’histoire de Morgan

Rien n’a changé depuis 70 ans

mardi 20 mars 2007, par C&SC

Morgan est un dinosaure.

Le dernier des constructeurs automobiles anglais indépendants construit encore ses voitures comme en 1936.


Morgan

La fondation : 1909 - 1936

La Morgan Motor Company est une entreprise familiale de construction automobile britannique fondée en 1910 par H.F.S. Morgan, un ingénieur des chemins de fer, dans la garage qu’il avait repris à Malvern Link aidé financièrement par son père, le Révérend Morgan. Elle a été dirigée par son fils, Peter Morgan de 1959 jusqu’à sa mort en 2003.

L’histoire des débuts de Morgan est très proche de celle de Renault. Comme Louis Renault, Morgan construisit sa première voiture presque seul et pour le plaisir. Cette voiture très légère (200 kgs), la Morgan Runabout, plut à ceux qui la virent et, comme Renault, Morgan se lança alors dans une construction en petite série.

Le premier prototype de 1909 a été construit avec l’aide du Malvern Boys College Engineering workshop et de W. Stephenson Peach, petit-fils du créateur de la “Rocket”, la première locomotive à vapeur au monde.

La compétition commença dès 1910 et vit de nombreux succès de ces Cyclecars.

Les toutes premières voitures étaient des “3 wheelers” à moteur en V, des voiturettes à 3 roues (2 avant et une arrière) pour pouvoir bénéficier de la fiscalité avantageuse des cyclecars qui étaient considérés comme des motos et non comme des autos.

Comparés, par exemple, à l’Austin 7 qui était une vraie auto économique, ces cyclecars étaient aussi chers mais bien moins confortables, de plus le régime fiscal changea, rendant les cyclecars moins intéressants.

Il fallait une quatre roues

L’essor : 1936 - 1975

La première Morgan à quatre roues, la 4-4 (puis 4/4), date de 1936. La dénomination venait de 4 roues, 4 cylindres. La 4/4 permet à Morgan d’être dans le Guiness Book of Records comme la voiture la plus ancienne en production.

C’est surtout la +4 (Plus Four) qui vint après qui eut du succès en rallyes et commercialement.

La Plus Four (+ 4) sortit en 1950 et gagna le RAC par équipe en 1951, 1952 and 1953. Ces Morgan d’après-guerre étaient toutes en alu, car l’acier manquait.

Pendant cette période la sécurité importait moins que les performances. En 1962, une + 4 de série remporta la catégorie moins de 2 litres au Mans.

La Plus Four hérita du moteur 100 CV de la Triumph TR3 et des freins à disques ; puis du moteur de la TR4.

En 1968, sortit la +8 qui résovait le problème de faire entrer un gros moteur dans une petite caisse.

La Morgan Plus 8, employait le V8 3.5 litres en alu fabriqué par Rover sous licence GM, mais des versions ultérieures employaient des 3.9, 4.0 ou 4.6 litres. Ce moteur à injection donnait une puissance de 196 cv dans sa dernière itération et pouvait accélérer de 0 à 100 en un peu plus de 5.6 secondes.

A la même époque, Peter Morgan faisait une promotion décalée en disant : “Il y a plus de raisons de ne pas acheter une Morgan que de raisons d’en acheter une.” La liste d’attente devint une légende.

L’ère moderne : 1975 - 2005...

A partir de 1975, les normes de sécurité et anti-pollution commencèrent à être appliquées et empiétèrent sur les modestes ressources de la compagnie.

La construction est toujours faite à Malvern Link, à la main sans chaîne de montage, selon la technique traditionnelle des autos d’avant-guerre, depuis 1936, date de construction de la première 4/4.

Les techniques ont peu évolué, mais la modernisation a permis des gains de productivité. Les 155 employés actuels sortent 9 voitures par semaine et mettent maintenant 15 jours (au lieu de trois mois) pour construire chaque voiture. Avec ces cadences, la liste d’attente peut atteindre un an.

La structure est constituée par un châssis métallique rectangulaire sur lequel est posé un bâti en frêne [1] qui supporte la carrosserie. C’est la dernière survivance de cette façon de faire dans l’industrie automobile, mais elle respecte tout de même les normes modernes.

Magré leur aspect traditionnel, les Morgan ont des performances de voitures de sport modernes en raison de leur poids très léger.

Modèles :
- 4-4 : 1936 – 1950
- 4/4 : 1955 – 1968
- +4 : 1950 – 1969
- + 4 : 1964 – 1967
- + 8 : 1968 – 2004

En 2000, l’Aero 8 a été présentée, renouvelant une gamme ancienne. Son esthétique peut ne pas plaire aux traditionalistes invétérés que sont les Morgan Enthusiasts [2], mais la construction repose encore sur la structure en frêne sur un châssis métallique (alu cette fois).

Avec le moteur V8 BMW dans une voiture pesant deux fois moins qu’une BMW de série, l’Aero 8 est un avion.

Le roadster a été lancé en 2004, pour remplacer la Plus 8 quand les moteurs V8 d’origine n’ont plus été disponibles.

Pour nous joindre

Cliquez pour aller vers le plan

17 rue des Rochettes
ZI des rochettes
91150 Morigny Champigny

- Tél : 01-60-80-33-59
- Fax : 01-60-80-33-58

info@classic-sport-cars.net

Pour demander un renseignement technique, contacter l’atelier : cv@classic-sport-cars.net
- Claude : 06-33-04-80-47

Notes

[1] La construction tout en bois est une légende

[2] le hardtop de la Plus 4 a été un morne échec parce qu’ils le trouvaient trop moderne

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette